La Cuisine du P'tit Chef ;-)

Cuisine & Compagnie ! Des recettes de cuisine pour tous les jours ! Passion et gourmandise au rendez-vous pour une littéraire qui aime cuisiner !

17 novembre 2017

LES GOURMANDISES DE FRANCOIS DOUCET [#MADEINFRANCE #CHOCOLAT #CONFISERIE]

J'ai découvert cette année cette marque de gourmandises qu'est la confiserie François Doucet et je suis tombée littéralement amoureuse de leurs pâtes de fruits et autres fruits enrobés de chocolat en provenance des Alpes de Haute Provence (Oraison). 

Les pâtes de fruits François Doucet sont fabriquées à partir de fruits récoltés à maturité ce qui leur apportent un cachet unique. Les fruits que François Doucet Confiseur utilise sont issus à 70% de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. On y retrouve le bon goût du fruit, rien à voir avec des produits plus industriels. La collection des pâtes de fruits est d'une grande variété : abricot, poire, framboise, coing, cassis, myrtille, fraise...

Chez François Doucet, on craque volontiers également pour les fruits et fruits secs enrobés, qui sont un véritable bonheur pour les gourmands. Les produits sont à base d'amandes, de noisettes ou de pâtes de fruits, rigoureusement sélectionnées et torréfiées avant d'être enveloppées dans différents nappages de chocolat blanc, chocolat lait et chocolat noir. Là aussi, le choix est large : vous succomberez bien devant un Coeur de Mandarine (pâte de fruit de mandarine enrobée d’un chocolat noir 70% de l’île são Tomé puis d’une couche de chocolat blanc revêtue orange) ou bien à une Noisette de nos forêts (noisette, exhalant un léger parfum de sous-bois, et d’un enrobage de chocolat au lait ou de chocolat blanc, aux diverses nuances de vert).

Une jolie idée gourmande pour offrir ou s'offrir : boîte Festive Pralino Or : composée d'amandes enrobées d'une fine couche de nougatine et de chocolat noir, parée de couleurs de fête, or blanc, or jaune et vieil or. (230 grammes, 13.50€).

Des douceurs à retrouver sur le site Web ou en boutiques spécialisées.

Confiserie François Doucet

Posté par papillonmyosotis à 06:00 - Mes tests produits - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 novembre 2017

ENTREMONT, C'EST AUTREMENT BON ! [#CHEESE #MADEINFRANCE #RACLETTE #FROMAGE]

Et si je vous dis Entremont, vous me dites de suite le slogan bien connu "Entremont, c'est autrement bon" (datant de 1984).

Bravo, c'est bien de l'emblématique marque de fromage Entremont dont je viens vous parler aujourd'hui. Mais c'est bien avant la naissance de ce slogan accrocheur que nait la marque fromagère.

Elle va en effet fêter ses 70 ans en 2018. C'est en 1948 à Annecy que les trois frères Entremont créent la société éponyme. Eh oui, c'est à l'origine une histoire de famille. 
70 ans plus tard, la marque possède toujours son siège social à Annecy et est connue par 84% des acheteurs de fromages à pâte dure. 

La marque savoyarde offre un beau panel de références parmi lesquelles plusieurs variétés de raclettes : raclette fumée, raclette saveur d'antan, plateau 3 raclettes (saveur d'antan, 3 poivres, fumée), etc. Elle est aussi la première marque à commercialiser de la raclette sans croûte depuis 2008. 

Entremont, c'est également des fromages AOP de nos contrées : Beaufort, Reblochon, Comté, Morbier, Cantal, Saint Nectaire...

Pour cette nouvelle saison hivernale, Entremont a misé sur un produit inédit : Spécial Soirée Raclette : 6 petites barquettes de 3 variétés prêtes à servir (nature, 3 poivres, saveur d'antan). Avec ses 6 barquettes de 5 tranches chacune, vous pouvez varier les plaisirs en fonction du nombre de convives. Pratiques, elles se posent directement sur la table et filent directement sur votre poêlon. 

Entremont_1

Entremont_2

Les fromages comme l'Emmental ou la Raclette se prêtent à merveille à toutes vos idées culinaires. C'est pourquoi, je me propose de partager avec vous quelques petites recettes avec les fromages Entremont toutes aussi délicieuses les unes que les autres, parce que le fromage c'est la vie !!!

- Arancini savoyard à la tomate et à la Raclette & Morbier (1)
- Gaufres croustillantes de blé noir à la Raclette (2)
- Velouté de potiron et Raclette à la cardamome (3)
- Mini burgers savoyards à la Raclette aux 3 poivres (4)
- Croustillant de caviar d'aubergine et Raclette & Morbier (5)

Entremont_3

Entremont_4

Entremont_5

- Bouchées tièdes de chou-fleur rôti et sa sauce Mornay à l'Emmental (6)
- Pao de queijo avec Gruyère (7) 
- Gnocchi pomme de terre, velouté de potimarron et Comté râpé (8)
- Croquettes noires d'Emmental (9)

Entremont_1

Entremont_2

Pour fêter comme il se doit ses 70 bougies, la marque se lancera en Mars 2018 dans la commercialisation d'une gamme d'Emmental français Bio (portion, râpé, tranche).

En attendant, vous aurez aussi l'occasion de voir des spots TV de la marque Entremont qui met à l'honneur cet hiver ses collaborateurs puisque certains d'entre eux ont joué le jeu et apparaissent dans des pubs rappelant les principales caractéristiques de la marque : son savoir-faire fromager historique depuis 70 ans, l'engagement quotidien pour la qualité de femmes et hommes passionnés et l'attachement à l'origine du lait, 100% français.

Les fromages Entremont n'ont pas fini de nous surprendre...

Posté par papillonmyosotis à 06:00 - Mes tests produits - Commentaires [16] - Permalien [#]

10 novembre 2017

A LA DÉCOUVERTE DU BEURRE DE BARATTE LE GALL ET DE SA RÉGION [#BREIZH #MADEINFRANCE #QUIMPER #BRETAGNE]

C'est un reportage que je vous propose aujourd'hui à l'occasion d'un voyage de presse dans le Finistère auquel j'ai eu l'occasion de participer à l'initiative de la laiterie bretonne Le Gall.
Nous allons donc partir à la découverte du beurre de baratte à travers la visite de l'usine Le Gall mais également à la rencontre d'éleveurs Bio et de produits fabriqués à partir du beurre Le Gall (conserverie de poisson & biscuiterie) ; sans oublier des moments gourmands au coeur de la Bretagne et un détour touristique par Concarneau...

Commençons notre petite virée par la visite de l'usine Le Gall à Quimper. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur cette usine familiale de 46 salariés qui a vu le jour en 1923 et qui produit et commercialise beurre de baratte, lait et crème fraîche de tradition.

A la base d'un bon beurre, il y a forcément des matières premières de qualité et la première étape est bien sûr la réception du lait. Viennent ensuite des opérations comme l'écrémage, la pasteurisation. 

L'usine produit aux alentours de 5000 tonnes de beurre par an grâce à ses 4 barattes. Mais au fait c'est quoi une baratte ? C'est une sorte de grand tonneau qui permet de transformer la crème de lait en beurre. Le barattage consiste à séparer par un mouvement mécanique les particules de matière grasse contenues dans la crème du petit laitLe barratage est tout un art que seuls les maitres beurriers expérimentés ont le secret. En effet, lors de l'opération de barattage, le maitre beurrier est capable de contrôler à l'oreille le bon déroulement de la procédure, impressionnant non ?

Fabriqués à partir de crèmes fraîches sélectionnées, lentement maturées et barattées, les beurres Le Gall sont réalisés à l’ancienne dans une baratte tonneau (selon une méthode artisanale), après plus de 12 heures de maturation des crèmes. Ils sont 100% naturel, sans colorant ni conservateur.

Il faut près de 24 heures pour fabriquer 1 Kg de beurre de baratte traditionnel quand il ne faut qu’une heure pour fabriquer 1Kg de beurre industriel (avec un butyrateur).

On apprend aussi lors de cette visite que le beurre est un produit vivant dont les saveurs varient selon la période de l'année. Il aura des notes plus florales au printemps (grâce à l'alimentation en herbes des vaches) alors qu'en hiver son goût sera plus cassant.  

Résultat de tout ce travail : un bon beurre doux ou demi-sel comme on aime tant en manger en Bretagne... et ailleurs ! 

Laiterie Le Gall_1

Laiterie Le Gall_2

A l'origine du beurre, il y a le lait et bien entendu, on ne peut pas rater l'occasion de partir à la rencontre d'agriculteurs et de leur troupeau. Ni une, ni deux, nous partons à présent pour le GAEC Tanguy (groupement agricole d'exploitation en commun) : une des nombreuses exploitations agricoles biologiques qui fournit la laiterie Le Gall pour la confection de ses produits.
On y fait la connaissance de deux frères qui ont repris la ferme familiale et ont basculé dans l'agriculture biologique en 2010. Au moment de la visite, c'est l'heure de la traite pour les vaches laitières Fraise, Laine, Lolita et leurs copines. 
Nos agriculteurs semblent satisfaits d'être passés de l'agriculture conventionnelle à celle biologique. Ils ont su s'entourer de deux salariés ce qui soulage amplement la pénibilité du métier d'éleveurs au quotidien. 
Comme dans toute ferme qui se respecte, je remarque la présence de chats qui se plaisent à cotoyer les vaches. Quel plaisir pour eux, du lait frais à disposition, je crois que c'est tentant :)

GAEC Tanguy_1

GAEC Tanguy_2

Visiter c'est bien beau, mais cela creuse ! Il est temps de passer à table en vous faisant découvrir deux établissements dans lesquels j'ai pu me régaler.

Aller en Bretagne, sans pousser la porte d'une crêperie : sacrilège ! C'est ainsi que nous avons déjeuné à la crêperie traditionnelle An Diskuiz à Quimper. Dans un décor breton par excellence, je me suis laissée tenter par une délicieuse galette bretonne (andouille de Guéméné et pomme fruit) et en dessert une crêpe sucre-citron qui régale. Le tout arrosé d'une petite bolée de cidre. La carte y est très variée, vous n'aurez que l'embarras du choix et le plus dur sera de choisir. 

creperie an diskuiz quimper_1

creperie an diskuiz quimper_2

Après ce très bon repas breton, quoi de mieux qu'une petite marche dans le vieux Quimper. L'occasion de passer devant la boutique George Larnicol où le beurre de baratte Le Gall fait bonne figure puisqu'il fournit ce meilleur ouvrier de France, célèbre pour ses Kouignettes (Kouign Amann version mini). 

Quimper_1

Quimper_2

Pour le dîner, c'est au restaurant gastronomique Le Prieuré (Quimper) que les réjouissances se déroulaient. Le Prieuré est situé dans la quartier Locmaria de Quimper, lieu d'implantation de la plus ancienne abbaye quimpéroise. Le lieu est aujourd'hui connu comme le quartier des faïenciers. C'est justement dans l'une des ailes de l'ancien prieuré, que ce restaurant s'est implanté. Déguster de bons petits plats dans un lieu historique au décor moderne et cosy, quoi de mieux ?
Passons à table : 
- Filet de maquereau grillé, étuvée de betterave au thym citron
- Pavé de merlu rôti, coco de Paimpol, crème de lard
- Figues rôties, crémeux aux baies roses, glace vanille

Le Prieuré_Quimper_1

Le Prieuré_Quimper_2

Notre vadrouille se poursuit par la visite de la conserverie de poisson Courtin situé du côté de Concarneau. Si nous allons la découvrir c'est parce que le beurre de barrate Le Gall y est présent. Ah bon ? Dans les boites de sardines et de maquereau ? Non, non mais dans la plus ancienne recette de la conserverie : le confit de noix de St-Jacques, recette datant de l'origine de la société : 1893, Achille et Camille Courtin. 

C'est dans un bâtiment flambant neuf, ouvert au début de l'année 2017, que commence la visite. Un superbe navire amiral de 1800m² où sont répartis site de production, boutique et espace découverte. Le genre de lieu que j'adore découvrir ; vous avez l'occasion de voir le personnel travailler en direct, visible à travers de grandes baies vitrées. Le fameux confit de noix de St-Jacques est ainsi confectionné sous vos yeux ! 
Après en avoir appris un petit peu plus sur l'entreprise Courtin, vous vous laisserez bien volontiers séduire par quelques achats dans le vaste magasin. Boites de sardines, thon, rillettes de la mer, soupes de poisson et j'en passe vous attendent. 

Conserverie Courtin_1

Conserverie Courtin_2

Enfin, à quelques encablures de la conserverie Courtin se trouve la biscuiterie de Concarneau. Là aussi le beurre de baratte Le Gall est à l'honneur puisqu'utilisé dans la confection de l'ensemble des pâtisseries fraîches (kouign amann, gâteau breton, financiers madeleines...). Vous aurez l'occasion de voir ici aussi la confection de ces gourmandises en direct, le laboratoire étant séparé de la boutique par de grandes baies vitrées. L'occasion est trop belle pour ne pas rapporter une petite boite de galettes ou palets au bon beurre de baratte.

Biscuiterie de Concarneau

On ne quitte pas la région sans aller prendre un bon bol d'air sous le soleil breton dans Concarneau. Un soleil radieux nous y attend en plus ce jour là. Une jolie découverte, la Bretagne est tellement belle.

Concarneau_1

Concarneau_2

Il est temps de reprendre la route vers l'aéroport de Brest où notre avion pour Paris nous attend dans ce moderne et paisible aéroport de province. La parenthèse enchantée est à présent terminée, mais elle a été fort sympathique et donne envie de vite revenir dans le coin ! 

Kenavo !

Posté par papillonmyosotis à 12:00 - Sorties / Evénements - Commentaires [28] - Permalien [#]

08 novembre 2017

POÊLÉE ASIATIQUE (DINDE, POUSSES DE SOJA, CHAMPIGNONS NOIRS, BAMBOUS) [#HOMEMADE #ASIANFOOD]

Une riche poêlée asiatique pour régaler toute la famille avec un plat unique. Cette fois-ci, elle ne contient pas de nouilles mais plus de légumes : champignons noirs, pousses de bambous et pousses de soja). Elle intègre également un bouquet de coriandre à longues feuilles que j'ai été spécialement acheter dans le dépaysant XIIIème arrondissement parisien. 

L'assaisonnement a été possible grâce aux produits asiatiques Kikkoman & Ayam.  

Pour 4 à 6 personnes

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 20 minutes

Ingrédients :

- 2 gousses d’ail
- Margarine
- Gingembre frais
- 1 C. à S. d’huile de sésame Ayam
- 4 S. à S. de sauce Kikkoman Teriyaki à l'ail confit
- Un bouquet de coriandre à longues feuilles
- 350 grammes d’escalope de dinde
- 2 poignées de pousses soja frais
- Quelques champignons noirs secs
- Une boite de pousses de bambous 

1° Découpez les escalopes de dinde en morceaux. Réservez.
2° Dans une poêle wok, faites chauffer la margarine. Une fois bien chaude, ajoutez l'huile de sésame. Faites cuire la dinde quelques minutes en ajoutant l'ail émincé.
3° Rincez et égoutez les pousses de bambous, les pousses de soja frais et le bouquet de coriandre à longues feuilles. Ciselez la coriandre. Réservez. 
4° Dans votre wok, versez les pousses de bambous, les pousses de soja frais et la coriandre. Mélangez le tout. 
5° Réhydratez les champignons noirs secs dans une casserole d'eau bouillante pendant quelques secondes. Ajoutez-les ensuite à votre poêlée. 
6° Assaisonnez en ajoutant la sauce Teriyaki à l'ail confit et les copeaux de gingembre. Versez le tout et laissez cuire de 10 à 15 minutes. Servez votre plat bien chaud. 

Poêllée asiatique_1

Poêllée asiatique_2

Posté par papillonmyosotis à 12:30 - Cuisine In - Plats - Commentaires [19] - Permalien [#]

06 novembre 2017

BELVITA PETIT DÉJEUNER MOELLEUX DE LU [#BREAKFAST #CEREALES #BELVITA #BELVITAPETITDEJEUNER]

A l'heure du petit déjeuner, j'ai une nouveauté à vous proposer. La marque Lu avec la gamme Belvita invite la gourmandise à rejoindre la table du premier repas de la journée. Belvita Petit Déjeuner Moelleux Coeur Gourmand est un biscuit aux 5 céréales complètes, avec un coeur à la fraise ou au chocolat-noisettes selon sa version. 
Riche en vitamines, magnésium et fer, Belvita Petit Déjeuner Moelleux Coeur Gourmand est proposé en sachet fraicheur individuel : parfait pour un petit dej sur le pouce dans les transports ou au bureau. 

Belvita nous promet une libération lente des glucides pendant 4 heures, dans le cadre d'un petit déjeuner équilibré. 
A accompagner, d'un produit laitier (pour le calcium), d'une portion de fruit, d'un thé ou un café, il est le petit complément indispensable pour apporter un zeste de gourmandise de bon matin !

Franchement, j'ai été convaincue par ces biscuits très pratiques et très réussis. Que l'on soit plutôt confiture (de fraise) ou chocolat (rapelant une célèbre pâte à partiner), tout le monde y trouve son compte et c'est bien le principal pour se donner un coup de fouet dès le matin. 

Prix de vente conseillé : 2.49€
Format x5 (250 grammes)

Belvita Moelleux Coeur Gourmand

Posté par papillonmyosotis à 07:00 - Mes tests produits - Commentaires [17] - Permalien [#]

02 novembre 2017

RESTAURANT LE GINGER (PARIS, VIIIème) [#PARIS #SORTIRAPARIS #RESTAURANT]

Je vous invite à découvrir avec moi le restaurant aux notes asatiques, le Ginger, niché au coeur du très chic VIIIème arrondissement de Paris. 

Dans un décor élégant, le Ginger propose une cuisine raffinée autour de mets goûteux en provenance du Laos, Vietnam ou bien encore du Cambodge.

A sa tête, un duo : Alexander Ghislain et Logan Maggi, également propriétaires du club, le Raspoutine, situé à deux pas de là...

La salle est superbe avec un décor moderne et tendance. Confortablement installé dans un petit fauteuil vert, oubliez le temps qui passe et prenez connaissance de la carte afin de vous imprégner des saveurs de cette cuisine asiatique envoûtante. 
Pour une pause rafraîchissante, accoudez-vous en toute décontraction au magnifique bar et dégustez un cocktail minute ou bien une coupe de Champagne ! 

Aux beaux jours, le Ginger vous offre la possibilité de vous délecter de ses bons petits plats en terrasse (cela tombe bien, c'est une petite rue plutôt calme la Rue de la Trémoille).

J'ai succombé le temps d'un repas à ce cadre apaisant et branché et vous propose à présent de déguster des yeux quelques recettes du chef thailandais :
- Jus revitalisant minute (orange, pomme, ananas) (11€) - N°1
- Calamars sautés & dés de thon Albacore, sauce tomate basilic légèrement épicée (29€) - N°2
- Nouilles sautées (7€) - N°3
- Saint Jacques snackées curry rouge (34€) - N°4
Panna cotta ispahan, litchis, coulis de framboise (13€) - N°5

- Cheese cake citron gingembre (12€) - N°6

Mes impressions sur les plats dégustés :
- Jus revitalisant minute (orange, pomme, ananas) : une boisson idéale pour commencer le repas en toute sobriété. Un jus au bon goût de fruits frais pour faire le plein de vitamines. 
- Calamars sautés & dés de thon Albacore, sauce tomate basilic légèrement épicée / Nouilles sautées : Très bon plat quelque peu épicé, mais c'est précisé sur la carte donc à réserver aux amateurs de saveurs relevées. Le thon est rosé comme il faut et est ainsi moelleux en bouche, quant aux calamars, leur cuisson est absolument parfaite car ils sont fondants à souhait.
J'ai choisi d'accompagner ce plat de poisson de quelques nouilles sautées qui apportent de la douceur.
- Panna cotta ispahan, litchis, coulis de framboise : le voyage gastronomique s'achève avec ce merveilleux dessert délicatement parfumé à la rose sans oublier la présence de quelques litchis et framboises pour apporter une touche de fraicheur en fin de repas. 

Le service y est attentionné et délicieux comme la cuisine :)
Les prix sont quant à eux quelque peu élévés mais le quartier y est pour beaucoup. 

En vous offrant cette parenthèse parisienne enchantée, vous aurez peut être l'occasion de croiser les nombreuses célébrités qui cottoient cet établissement du Triangle d'Or (quartier délimité par les avenues des Champs-Elysées, Montaigne et George V bien connu pour ses boutiques et entreprises de luxe, ses palaces ou bien encore ses habitants fortunés). 

Le Ginger
11, rue de la Trémoille
75008 Paris 

Le Ginger_1

Le Ginger_2

Le Ginger_3

Le Ginger_4

Le Ginger_5

Posté par papillonmyosotis à 20:00 - Sorties / Evénements - Commentaires [17] - Permalien [#]